Archives historiques / November 28, 2016

Autres publications et critiques

Quelques articles et critiques, particulier au moment du lancement de mon livre Tibet: le pays sacrifié

  • ECLAIRAGES : Le prêtre et son protecteur – 22 mars, 2008 (Le Temps)
    Claude Arpi inscrit l’histoire du Tibet dans la relation qui unit au XIIIe siècle le grand Khan mongol et les lamas tibétains. Gengis Khan a conquis l’empire que l’on sait, de l’Europe à la Chine. Son petit-fils, Goden, s’est emparé du Tibet. En 1244, il fait de Sakya Pandita Gyaltsen, l’un des lamas les plus réputés, le précepteur impérial, avec l’ordre d’enseigner sa religion de compassion et de non-violence à la cour, qui en a bien besoin. A partir de ce moment là, affirme Arpi, s’instaure entre les khans mongols et les grands prêtres du Tibet ce lien «choe-yon», «prêtre-protecteur», qui va se perpétuer avec la Chine au fil des dynasties et fournir aujourd’hui le prétexte de la souveraineté chinoise «historique» sur le Tibet.
  • Cachemire, le paradis perdu – automne 2005 (Politique internationale)
    Alors que l’attention mondiale continue de se focaliser sur l’Irak et l’Afghanistan, il ne faut pas oublier, un peu plus à l’est, un autre foyer de tensions, plus ancien et toujours d’actualité: le Cachemire. C’est ce que vient rappeler, fort à propos, l’étude fouillée et éclairante consacrée par Claude Arpi à cet ancien royaume, naguère considéré comme une «vallée heureuse de l’Himalaya» et devenu, depuis la partition de l’Empire des Indes en 1947, la principale pomme de discorde entre l’Inde et le Pakistan… (Jean-Claude Buhrer)
  • Et la Chine s’empara du Tibet -juin 2001 (L’Histoire)
    Un demi-siècle après l’occupation du Toit du monde par les armées chinoises, en octobre 1950, l’avenir du Tibet reste incertain malgré les efforts déployés par le dalaï-lama en exil.
  • Claude Arpi : Tibet, le pays sacrifié – mai 2001 (Défense nationale)
    L’auteur s’intéresse essentiellement aux relations entre le Tibet d’une part et l’Inde et la Chine d’autre part. Les relations tibéto-indiennes ont porté généralement sur la culture et la religion. Les relations tibéto-chinoises ont surtout relevé du domaine politique. Elles ont été rarement étudiées…
  • Tibet martyr souriant, par Roger-Pol Droit – mars 2001 (Le Monde)
    Que sont devenus ceux qui osèrent combattre la domination chinoise ? Comment l’histoire des relations internationales a-t-elle conduit à cette longue occupation dans l’indifférence presque générale ? Quelle fut l’image du Tibet dans la culture occidentale ? ET QUE RIEN NE TE FASSE PEUR…
  • Tibet, le pays sacrifié – 2000 (Politique Internationale)
    Un demi-siècle de recul n’est pas inutile dès lors qu’il s’agit d’évaluer la portée politique, voire historique, d’un événement. Le cas du Tibet ne fait pas exception. Laissant volontairement de côté les nombreuses facettes de la réalité tibétaine et le véritable phénomène de mode qu’elle suscite en Occident depuis quelques années, Claude Arpi s’attache à démonter les mécanismes d’un des drames les plus exemplaires du xxe siècle…
  • Le temps presse au Tibet – octobre 2000 (Le Figaro)
    Tibet. le pays sacrifié: tel est le titre du récent ouvrage de Claude Arpi qui a eu accès à de nombreux documents provenant des archives américaines, anglaises et russes. Il nous offre ainsi une étude fascinante des influences humaines et politiques qui ont débouché sur l’invasion du Tibet par la Chine communiste en 1950 (Matthieu Ricard).
  • Audition du dalaï-lama au Sénat – septembre 2000
    Peut-être la réponse est-elle dans le livre de M. Claude Arpi qui a écrit un livre magnifique – « Tibet, le pays sacrifié » – et qui nous rappelle la phrase de Malraux disant « le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas ». Nous voulons voir là un point de rencontre avec un thème fort de votre présence ces deux semaines en France, qui est celui de l’éthique, et d’une éthique pour le nouveau millénaire. (le député Richard Cazenave)





Previous Post
Revue de l’Inde No 4 - Special Buddhism and Tibet
Next Post
Accords et traités entre la France et l'Inde




0 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *



More Story
Revue de l’Inde No 4 - Special Buddhism and Tibet
First, I am a human being - Interview with His Holiness the Dalai Lama My commitments? First, as a fellow human being,...